JE RECHERCHE UN

FERTILISANT

CONTENANT

NUTRIMENT

POUR

CULTURE

Recherche
  • Boron (B)
    510.811
    B
  • Forme ionique
  • Anion/Cation
    B(OH)3
  • Flowering
  • Origine: Inland sea
  • 10-15mm around the root

Boron

(B)

C’est sans doute l’oligo-élément le plus connu et le plus fréquemment appliqué partout dans le monde, tant la carence peut être perturbante pour la croissance, la fécondité et la résistance aux maladies.

 

Les sols, au fil des années et des prélèvements ont tendance à s’épuiser et nécessitent des restitutions en bore, surtout pour les cultures sensibles.

 

L’apport de bore est à raisonner de manière précise, sur des bases agronomiques, d’autant que l’excès est aussi préjudiciable que la carence.

B
Plant
Plant
Soil
Soil
Crops
Crops
Origin
Origin
Keys
Keys
METABOLISME
Le bore intervient dans la transformation du nitrate en acides aminés, renforçant ainsi l’épaisseur et la résistance des membranes des cellules.
CROISSANCE
Le bore joue un rôle essentiel dans la synthèse des glucides et des protéines ; il est donc  indispensable dans la croissance des cellules et tissus de la plante.
FÉCONDATION
Le bore contribue à une meilleure fécondation car il est actif dans la formation des cellules reproductrices (pollen).
MÉCANISMES D’ABSORPTION
La plante absorbe le bore sous forme d’hydroxyde borique soluble dans la solution du sol, au prorata de la quantité d’eau dont elle a besoin pour compenser l’évapotranspiration. C’est une absorption plutôt passive, liée à la quantité de bore mis en solution. La cinétique d’absorption est liée à la concentration en bore dans la sève ascendante. Les feuilles du bas accumulent souvent davantage de bore que celles néoformées, faute de translocation interne. 
INTERACTIONS, SPÉCIFICITÉ
La disponibilité en bore varie selon les réserves échangeables de la parcelle mais aussi selon les conditions climatiques saisonnières : risque de lessivage, activité biologique du sol, besoin physiologique des plantes ….  Notons aussi que la variété, en fonction de son enracinement et de ses particularités génétiques, peut aussi intervenir comme facteur de sensibilisation différencié.
L’offre du sol en bore est évidemment liée au type de sol. Si la roche-mère est magmatique, elle en contient très peu. Les roches sédimentaires, à l’image des mers où elles se sont formées, sont plus riches. Comme la potasse, le bore peut être retenu par les feuillets d’argile et remis en solution au rythme des sorption-désorptions liés aux alternances d’humidité du sol. Il existe aussi des mécanismes de blocage, soit par le fer et l’aluminium en milieu acide, soit par le calcium en milieu alcalin. Outre ces mécanismes physico-chimiques, il ne faut pas perdre de vue que les apports de matières organiques renouvellent naturellement le niveau de bore dans les sols. Par défaut, il faut penser comment compenser les exportations et se tourner vers la fertilisation minérale, et donc les gisements.

Tableau de sensibilité

Echelle de sensibilité:
  • Hautement

  • Moyennement

  • Modérément

B
Sugar Beet
Durum Wheat
Wheat
Carrot
Cereals (excepted wheat)
Chicory, endive
Cabbage
Oil Seed Rape
Squash, courgette
Fibre flax
Alfalfa
Corn (silage)
Corn (grain)
Melon
Olives
Leek
Canned peas
Protein peas
Potatoes
Grassland
Salad
Soya
Tobacco
Tomatoes
Sunflower

Tableau sensibilités & Symptômes

Les plantes en carence en Bore présentent des chloroses, des déformations ou des nécroses d'organes.

Excès & Besoins

L’acide borique est un puissant bactéricide utilisé notamment dans le traitement des bois. Même pour des cultures exigeantes comme le colza, un léger excès peut être dépressif pour le rendement. Au niveau écosystème, le bore est contrôlé dans les eaux vu son impact toxique au niveau de la reproduction des poissons. 

Il faut un cycle géologique assez complexe pour concentrer le bore, ce qui explique qu’il y ait assez peu de gisements sur la planète. Le mécanisme se fait en deux temps : d’abord une décantation de très longue durée dans une poche intérieure dont le bore s’échappe en fumerolles, puis une cristallisation, avec remise en solution et concentration dans une mer intérieure, chaude, soumise à l’évaporation. Le bore se dépose au fond, soit lié au calcium, soit lié au sodium. C’est le borate de calcium ou le borate de soude selon le cas.
PROCÉDÉ DE FABRICATION
L’enjeu pour l’industrie consiste à formuler un fertilisant prêt à l’emploi, en trouvant le bon niveau de solubilité pour une efficacité de nutrition mais en évitant l’excès qui est préjudiciable.
Borealis L.A.T met en œuvre deux méthodes de fabrication : l’une consiste à solubiliser le bore avec un acide puis de le complexer dans une molécule organique pour le protéger des rétrogradations trop rapides, l’autre de le microniser pour étaler dans le temps sa pénétration ans le feuilles.
TENEUR DANS LE SOL
La méthode d’extraction par eau chaude est relativement bien répandue. Nous pouvons considérer les seuils d’interprétations suivant : 
  • En sol calcaire, la teneur minimale est de 0.8ppm 
  • En sol à pH neutre, la teneur minimale est de 0.6ppm
  • En sol acide, la teneur minimale est de 0.4pp
TENEUR EN MATIÈRE ORGANIQUE
Une grande partie du bore soluble provient de la matière organique, de ce fait, une teneur faible en matière organique limite le potentiel de bore assimilable dans la solution du sol. Un seul inférieur à 1.8% évoque un grand risque de déficience. 
Texture
L’argile a tendance à complexer le bore, donc le retenir sur les feuillets, cependant celui-ci sera facilement libéré. En terre argileuse, le potentiel de libération est accru. A l’inverse en terre sableuse pauvre en argile, le bore n’est pas retenu et est soumis au lessivage. 
Climate
Les périodes pluvieuses provoquent un lessivage du bore. A l’inverse les périodes sèches empêchent la mise en solution du bore. Les zones à forte luminosité diminuent la disponibilité du bore. 
pH
C’est un des principaux facteurs déterminant l’assimilabilité du bore. Elle diminue quand le pH du sol s’élève, et aggrave les déficiences. Un pH supérieur à 6.5 induit une baisse d’assimilabilité du bore. Des chaulages sur des terres acides vont induire un blocage de l’élément. Le phénomène inverse, en pH acide, est plus difficile à démontrer.