JE RECHERCHE UN

FERTILISANT

CONTENANT

NUTRIMENT

POUR

CULTURE

Recherche
  • Potassium (K)
    1939.102
    K
  • Forme ionique
  • Anion/Cation
    K+
  • Fruit
  • Origine: Inland sea
  • 15mm autour de la racine

Potassium

(K)

Le potassium est un des éléments majeurs pour les cultures. Il est naturellement présent dans la plupart des roches et des sols, mais doit être soluble dans l’eau pour être absorbé par les plantes.  

A partir de gisements provenant d’ancien dépôts marins, il est possible de compléter l’offre du sol, en apportant, sous forme de sel, le potassium nécessaire aux cultures pour la mise en réserve d’éléments nutritifs, comme les fruits ou les plantes « racines ».

Le potassium issu des engrais se combine avec celui des matières organiques et de la roche-mère pour former un « pool » minéral qui se fixe dans les argiles et alimente la solution du sol au fur et à mesure des besoins.
K
Plant
Plant
Soil
Soil
Crops
Crops
Origin
Origin
Keys
Keys
IMPORTANCE POUR LE VÉGÉTAL

Le potassium est un des trois éléments majeurs indispensables pour les plantes.

Il intervient au niveau des stomates en réduisant la transpiration des plantes, augmentant ainsi la résistance à la sécheresse.

Il régule les échanges intracellulaires et favorise la formation des glucides dans la feuille. Il favorise leur migration vers les organes de réserve (tubercules, racines et fruits).

Il contribue à renforcer les parois cellulaires, offrant aux plantes une meilleure résistance à la verse et à l'agression des maladies ou parasites.

MÉCANISMES D’ABSORPTION
Le potassium est absorbé assez facilement par les racines sous forme d’ions solubles dans la solution du sol. Plus la plante transpire, plus elle aspire de l’eau et plus elle absorbe du potassium, proportionnellement à sa concentration dans la solution du sol. Dans la plante, la diffusion du potassium est aussi très mobile entre les cellules.
INTERACTIONS, SPÉCIFICITÉ
Comme les plantes consomment le potassium sans grande régulation, il y a souvent en fin de cycle un relargage du potassium en excès par les exsudats racinaires. 
Le potassium soluble dans la solution du sol et prélevé par les cultures est réalimenté à partir du complexe argilo-humique. Celui-ci est à son tour renouvelé par du potassium en réserve inclus dans les feuillets d’argile, sous réserve de phases d’humectation/dessiccation dans une alternance déterminée par le climat saisonnier.  Le potassium étant soluble dans l’eau, sa disponibilité est vite affectée par des condition sèches, et inversement, un excès d’eau peut l’entrainer en profondeur par lessivage.
Cycle

1. Le recyclage d'éléments nutritifs contenus dans les matières organiques de toute nature : effluents d'élevage, résidus de culture (pailles, fanes, verts…) et autres sous-produits organiques issus des activités humaines, constitue une ressource importante pour la fertilisation.

2. Le potassium est extrait des mines sous forme principalement de mélange de sels de sodium, de potassium et parfois de magnésium. Il subit une purification pour être transformé en engrais utilisable en agriculture.

3. Le potassium évolue dans le sol sous sa forme minérale de cation K+. Il est peut-être fixé aux argiles, adsorbé sur la capacité d'échange cationique (CEC) et soluble dans l'eau du sol.

4. La lixiviation du potassium soluble présent dans l'eau du sol (entraînement en profondeur par l'excès d'eau du sol) est un phénomène plus important dans les sols sableux à faible CEC.

5. L'entraînement du potassium hors de la parcelle se fait aussi par ruissellement (terrains en pente) et érosion (potassium lié aux particules solides).

6. L'absorption racinaire des végétaux se fait exclusivement à partir du potassium K+ dissous dans la solution du sol.

INDICATEUR

Analyse de terre

Les analyses de terre dosent le potassium échangeable à partir de méthodes extraction assez semblables dans tous les laboratoires. L’interprétation se fait en évaluant le potassium analysé par rapport à un optimum qui serait, sous forme ionique, de 4 % de la CEC. Il faut donc connaître la CEC pour estimer correctement l’offre du sol en potassium.

Tableau de sensibilité

Echelle de sensibilité:
  • Hautement

  • Moyennement

  • Modérément

K
Sugar Beet
Durum Wheat
Wheat
Carrot
Cereals (excepted wheat)
Chicory, endive
Cabbage
Oil Seed Rape
Squash, courgette
Fibre flax
Alfalfa
Corn (silage)
Corn (grain)
Melon
Olives
Leek
Canned peas
Protein peas
Potatoes
Grassland
Salad
Soya
Tobacco
Tomatoes
Sunflower

Tableau sensibilités & Symptômes

La carence en potassium concerne d’abord les feuilles les plus agées, elle se caractérise par un jaunissement,puis brunissement et déssechement du limbe et enfin les bords de la feuille.

Excès & Besoins

Trop de potassium peut aussi nuire à la qualité de la production (moins de sucre extractible en betteraves ou de matières sèches en pommes de terre) L’excès de potassium peut aussi défavoriser l’absorption du magnésium. C’est particulièrement vrai pour les herbages en début de saison, provoquant dans le cas extrême, des tétanies d’herbe. Le potassium en excès peut aussi gêner l’absorption du fer et manganèse si ces éléments sont peu disponibles.

Le potassium total présent dans les sols est souvent d’origine magmatique (micas, feldspath potassique) mais bloqué dans les particules du minerai issu de la roche-mère d’origine. L’altération et la libération de ce potassium géologique est réelle mais se fait sur une longue échelle de temps, insuffisamment soutenue par rapport aux besoins des cultures.   

Les sources de potassium solubles dans l’eau et utilisables en fertilisation sont plus rares et principalement localisées dans deux régions de la planète : l’Europe de l’est et l’Amérique du Nord. Ces gisements résultent d’ancien fonds marins et salins dont l’eau fut évaporée, puis qui furent couverts par d’autres sédiments pour être protégés de l’érosion.  

Il s’agit de mines qui contiennent principalement de la sylvinite, mélange de divers sels solubles tels que chlorure de potassium, chlorure de sodium, sels de magnésium que l’on trie et purifie par des procédés de séparation physique
TENEUR DU SOL
Le raisonnement ne se base pas sur la teneur en valeur absolue du potassium extractible échangeable) mais sur le pourcentage de cations K+ par rapport à la CEC.  Un taux de 4% est considéré comme satisfaisant. Plus la CEC est élevée, plus le niveau de K doit être élevé. 
Climat
Une alternance d’humectation /dessication est favorable. A contrario, une longue période d’humidité ou de sécheresse empêche le potassium, présent dans les argiles, de réalimenter la solution du sol
pH
Le pH a un effet plus faible et indirect sur la qualité de complexe argilo-humique et sur le niveau d’activité microbienne. Une activité microbienne soutenue conduit à une minéralisation du potassium venant alimenter la solution du sol.
Antagonisme
Il y a interférence entre potassium et magnésium. L’ordre de priorité de fixation des cations sur le complexe est le suivant Ca > Mg > K > Na