JE RECHERCHE UN

FERTILISANT

CONTENANT

NUTRIMENT

POUR

CULTURE

Recherche
frontend design element - arrow left
frontend design element - arrow right
  • Molybdene (Mo)
    4294.95
    Mo
  • Forme ionique
    Molybdene (Mo) ionic formula image
  • Anion/Cation
    MoO42-
  • Molybdene (Mo) influance image
    Leaf
  • Molybdene (Mo) origin image
    Origine: Volcanic
  • Molybdene (Mo) mobility image
    15mm autour de la racine

Molybdene

(Mo)

Ce qui fait l’originalité du molybdène, c’est son comportement totalement différent des autres oligo-éléments par rapport au pH des sols : il n’est pas disponible en sol acide mais devient très soluble et mobilisable en sol basique.

Les quantités mises en jeu sont très faibles et impliquent précision et modération dans les applications. 

Mo
Plante
Plante
Sol
Sol
Culture
Culture
Origine
Origine
Clés
Clés
IMPORTANCE POUR LE VÉGÉTAL :
 Le molybdène intervient essentiellement dans des mécanismes enzymatiques lié à l’assimilation de l’azote (nitrogénase et nitrate réductase).  
MÉCANISMES D’ABSORPTION :
Le molybdène est absorbé via la solution du sol sous forme d’anion. 
INTERACTIONS, SPÉCIFICITÉ :
Le molybdène fonctionne assez bien en synergie avec le phosphore. 
Le soufre du à son effet acidifiant défavorise l’absorption du molybdène.   

Contrairement aux autres oligo-éléments, c’est essentiellement en sol acide que le molybdène est indisponible. Il est alors fortement lié au fer.
Si le pH s’élève d’une unité, le molybdène devient mobile et sa disponibilité est démultipliée.
La figure ci-contre met en évidence les différentes formes de molybdène suivant le pH ; il illustre parfaitement que le MoO42-  , la forme assimilable par les plantes est fortement augmentée quand le pH du sol augmente.
La matière organique fraîche assure un bon approvisionnement en molybdène. Ce n’est évidemment pas le cas de la tourbe qui se constitue en milieu acide.
Molybdène (Mo) related desktop image Molybdène (Mo) related tablet image Molybdène (Mo) related mobile image
multiple image marker active left arrow inactive left arrow active right arrow inactive right arrow
ANALYSE DE TERRE
Le molybdène fait l’objet d’une extraction spécifique à l’oxalate. Il n’est pas souvent dosé en routine mais peut l’être sur demande. 

Tableau de sensibilité

Echelle de sensibilité:
  • nutrient very sensible icon

    Hautement

  • nutrient very fairly icon

    Moyennement

  • nutrient very moderately icon

    Modérément

Mo
Spring Wheat
Winter Wheat
Grain Maize
Silage Maize
Potato
Fodder Grass
Sunflower
Fiber Flax
Winter Rapeseed
Cabbage
Carrot
Lettuce
Peas
Beans
Tomato
Sugar Beet
Apple
Pear

Tableau sensibilités & Symptômes

Les symptômes de déficience en molybdène se caractérisent, sur les légumineuses, par des symptômes de carence en azote. Le molydbène étant nécessaire à l’activité de la nitrogénase et la fixation de N2, une déficience est alors constaté.  Sur les crucifères, des plages chlorotiques internervaires apparaissent sur les feuilles, qui ont un aspect grisâtre, une consistance molle. Dans les cas les plus graves, le limbe de la feuille n’est pas formé, seule reste la côte de la feuille. 

Excès & Besoins

L’excès de molybdène bloque le cuivre et peut induire des carences en céréales et en graminées fourragères. Des cultures acidophiles, comme l’hévéa sont sensibles à tout excès de molybdène.

La teneur des sols est très variable selon le roches-mères, la teneur en fer et le niveau d’acidité.  
En général, le molydbène assimilable est plus élevé dans les sols alcalins, les sols riches en matière organique et les sols jeunes dérivés de roches volcaniques, tandis que les sols riches en fer présentent des teneurs faibles en molydbène. 
La fertilisation utilise le molybdate de soude ou d’ammonium.
TENEUR DANS LE SOL :
Les analyses de sol de molydbène ne se font pas en routine. Cependant un sol pauvre en molydbène et riche en fer, induit une carence pour les cultures exigeantes. 
TENEUR EN MATIÈRE ORGANIQUE :
Une teneur élevée en matière organique, peut en pH bas, réduire le risque de carence. Les apports réguliers de matière organique permettent de fournir du molydbène soluble pour les cultures. A l’inverse l’apport de tourbe crée une rétention du molydbène sur les acides humiques.  
CLIMAT :
Une température élevée augmente la solubilité du molydbène dans les sols, particulièrement au-dessus de 25°C. Les conditions sèches, par contre, provoquent des déficiences en molydbène.
pH:
C’est le facteur le plus important pour l’absorption du molydbène par les plantes. A pH élevé, le molydbène est très mobile.
INTERACTION AVEC D’AUTRES ÉLÉMENTS :
Le phosphore facilite l’absorption et le transport du molybdène. Cette interaction positive se retrouve lorsque le molydbène est combiné à un apport de phosphore. 
De fortes teneurs en fer contribueraient à limiter l’assimilabilité du molydbène.
L’excès de cuivre et de manganèse ont tendance à diminuer l’absorption du molydbène.