L’ammonitrate la référence agronomique

© Jeanne Raverdy pour Borealis L.A.T

L’ammonitrate est et reste l’engrais de référence, c’est la forme qui est utilisée pour les comparaisons agronomiques d’efficience des formes d’azote. C’est à l’ammonitrate qu’on compare toute nouvelle « innovation » d’engrais azoté, et ce même si, par ailleurs, les formulations sont différentes (liquide ou solide) ou si l’innovation en question est une version améliorée d’un autre engrais.

On confirme ici la supériorité agronomique de l’ammonitrate : plus de rendement, plus de protéine avec moins d’azote.

Cette performance agronomique indiscutable ne doit pas faire oublier d’autres avantages de l’ammonitrate :

  • performance supérieure à l’épandage grâce à une densité plus élevée par rapport à l’urée même si elle est additivée
  • meilleur bilan environnemental

En outre, si la volatilisation ammoniacale (pertes pouvant aller jusqu’à 20% de l’azote apporté dans le cas de l’urée) explique en grande partie les différences d’efficacité agronomique entre engrais, il faut souligner que l’expérimentation agronomique menée sur 10 années sur 12 sites, permettant de générer 200 courbes de réponse (initiative ADA en partenariat avec les instituts techniques, la coopération agricole), a démontré que, outre la meilleure efficience de l’ammonitrate, un passé de fertilisation ammonitrate conduisait à une meilleure minéralisation de l’azote au printemps suivant : en effet les témoins non fertilisés de l’année N et ayant été fertilisés en ammonitrate en N-1 ont un meilleur rendement que les modalités avec un passé urée (écart statistiquement significatif de plus de 4%).

Enfin il est à souligner que les résultats issus de ces 200 courbes de réponse et 10 années d’expérimentation ont un poids statistique indéniable et sans aucune mesure avec les résultats annuels d’une poignée d’essais.  

Résultats ADA : Courbes de Réponses selon les formes N

Resultats comparatifs ADA
© Source ADA- présentation au 11ème rencontres du COMIFER – GEMAS 2013