Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte

Le besoin en soufre

En terme de besoins en soufre les prairies arrivent juste derrière le colza et les céréales à paille. Les premiers signes de carence en soufre ont été observés en Irlande et en Angleterre.

"La baisse des apports s’est manifestée par une diminution du rendement, une modification de la flore et de la composition nutritionnelle des fourrages. Suite à ce constat, nous avons commencé à travailler sur le sujet pour définir dans notre contexte régional les avantages de la fertilisation soufrée”, souligne Sylvain Diquélou, de l'Université de Caen (France). Source réussir octobre 2015

Les besoins varient selon le sol et la situation géographique. La frange côtière est par exemple moins concernée par ce phénomène de carence, du fait de la libération de soufre atmosphérique par les micro algues.

Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related desktop image Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related tablet image Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related mobile image
multiple image marker active left arrow inactive left arrow active right arrow inactive right arrow
Un apport régulier est bénéfique

Les carence sont plus rares en cas d'apports réguliers de fumier (trente unités de soufre équivalent à un apport de 30 tonnes par hectare de fumier composté) et en sols profonds. Cependant elles sont d'autant plus fréquentes que le sol est sensible au lessivage, c'est-à-dire superficiel, caillouteux, sableux et que les pluies ont été importantes en automne et en hiver.


Par exemple, le dairynewzeland recommande une dose comprise entre 25 kg et 60 kg de soufre en fonction des précipitations et du type de sol (www.dairynz.co.nz).

Le risque est également accentué lors des printemps froids qui retardent la minéralisation. Dans ces conditions, l'ajout simultané de soufre à la fertilisation azotée en utilisant certains produits comme MYNITRAS® 26 N  + 13S03    est fortement recommandée.


 Une carence en soufre ne peut être démontrée par une analyse de sol, car il provient de la minéralisation de la matière organique. Cependant, certains outils de diagnostic sont développés en analysant l’herbe fraiche.

Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related desktop image Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related tablet image Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related mobile image
multiple image marker active left arrow inactive left arrow active right arrow inactive right arrow
Meilleure fixation de l'azote atmosphérique

L’importance du soufre dans la fixation de l’azote par les légumineuses est majeure.

 

« Il permet en effet de lever les inhibitions de la fixation de l’azote atmosphérique par le nitrate des fertilisants en augmentant le nombre de nodules des légumineuses, leur taille et leur activité, ceci en jouant sur la principale enzyme de la fixation de l’azote atmosphérique » 


(source réussir octobre 2015)

Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related desktop image Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related tablet image Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related mobile image
multiple image marker active left arrow inactive left arrow active right arrow inactive right arrow
Identifier les symptômes de carence

La carence en soufre se manifeste par la décoloration (vert pâle au jaune), comme pour les carences en fer ou magnésium, des feuilles les plus jeunes. Malheureusement, elle n’est perceptible que très tard, au cours du premier cycle de croissance (compte de la faible minéralisation) et il est souvent trop tard pour le corriger efficacement.


Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related desktop image Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related tablet image Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related mobile image
multiple image marker active left arrow inactive left arrow active right arrow inactive right arrow
MYNITRAS® : Votre nouvelle gamme d'engrais azotés soufrés

Découvrez MYNITRAS®, notre nouvelle gamme d'engrais souffrés. L’ensemble de la gamme MYNITRAS® est formulé sur une base d'azote nitrique et de soufre sous forme de sulfate de calcium vous garantissant la plus haute efficacité.

 

Ses propriétés physiques sont optimales pour des épandages grandes largeurs et une stabilité au stockage.

Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related desktop image Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related tablet image Soufre sur prairie : des besoins à prendre en compte related mobile image
multiple image marker active left arrow inactive left arrow active right arrow inactive right arrow