Pourquoi faire un reliquat azoté sortie hiver ?

Pourquoi faire un reliquat azoté sortie hiver ?

Le niveau de reliquats azotés en sortie d'hiver (RSH) est très variable d'une année et d'une parcelle à l'autre. Au-delà d'être une contrainte réglementaire dans les zones vulnérables, le reliquat de sortie d'hiver permet d'estimer l'azote minéral contenu dans le sol disponible pour la culture permettant de calculer au plus juste la dose d'engrais total à apporter a priori au cours de la campagne.


Le Reliquat sortie hiver va dépendre principalement de :

- l'efficacité d'absorption en azote du précédent cultural, (rendements et fertilisation du précédent)

- de la minéralisation ou de la réoganisation de l'azote pendant l'automne (humus , résidus de culture, apports d'effluents)

- présence ou non d'un couvert végétal en interculture

- de la consommation automnale de la culture en place

- l'intensité du lessivage

Il est encore trop tôt pour donner de réelles tendances aux valeurs de reliquats de cette année, mais l'analyse climatique de l'automne et de l'hiver peut fournir quelques indications. Après un mois de novembre sec (-31 %), des conditions plus agitées se sont agitées au cours du mois de décembre. Des pluies suffisantes pour terminer sur un excédent national de +16% sur notre panel de stations. (source météo France bulletin 4 janvier 2022) puis de nouveau un mois de janvier sec à très sec

Cet indicateur est plutôt favorable aux niveaux de reliquats moyens à élevé notamment sur le grand centre et l'ouest de la France

Pourquoi faire un reliquat azoté sortie hiver ? related desktop image Pourquoi faire un reliquat azoté sortie hiver ? related tablet image Pourquoi faire un reliquat azoté sortie hiver ? related mobile image
multiple image marker active left arrow inactive left arrow active right arrow inactive right arrow

Plus globalement la mesure sera d'autant plus intéressante que :


 - la pluviométrie hivernale est faible,

- le sol est profond,

- le sol est peu filtrant (texture à faible proportion de sable),

- la pierrosité du sol est faible ou nulle

- les apports organiques sont fréquents

- le système de culture est atypique par rapport à la zone (céréalier dans une zone d'élevage ou l'inverse),

- des apports organiques ont été réalisés à l'automne,

- la culture est sensible à la nutrition azotée

Pourquoi faire un reliquat azoté sortie hiver ? related desktop image Pourquoi faire un reliquat azoté sortie hiver ? related tablet image Pourquoi faire un reliquat azoté sortie hiver ? related mobile image
multiple image marker active left arrow inactive left arrow active right arrow inactive right arrow
Comment le prendre ?

Le prélèvement doit être réalisé au sein de la plus grande zone homogène de la parcelle, dans un cercle de 20 à 30 mètres de diamètre. Il faut au minimum 14 carottages élémentaires pour constituer un échantillon représentatif. Un prélèvement sur toute la diagonale de la parcelle est possible mais peut s'avérer peu précis ou prélever selon les grandes zones homogènes que vous connaissez de la parcelle.


Sur quelle profondeur prélever ?


L'idéal est de prélever sur toute la profondeur d'enracinement de la culture considérée, par horizon de 30 cm. En cas de sols très profonds (plateaux limoneux), il faut aller jusqu'à 120 cm, ce qui correspond à la profondeur d'enracinement potentiel d'un blé.


Comment conserver les échantillons de terre ?


L'échantillon doit parvenir :

► Soit à l'état réfrigéré (4°C) au laboratoire dans un délai de 2 à 3 jours maximum après le prélèvement. (Au-delà des résultats seront biaisés)

► Soit à l'état congelé (- 18°C) si vous ne pouvez être sûrs de respecter les délais


Comment interpréter une analyse de RSH ?


La valeur du reliquat est calculée à partir des quantités de nitrate (NO3-) et d'ammonium (NH4+) présentes dans les horizons 0-30 cm, 30-60 cm et 60-90 cm (la profondeur de prélèvement dépend de la profondeur du sol).


Les plantes absorbant principalement de l'azote sous forme de nitrate et, dans une moindre mesure, sous forme d'ammonium.


Le NH4 (ammonium) n'est pris en compte que jusqu'à 30 ou 40 cm de profondeur en fonction des méthodes de calcul du reliquat ou de la profondeur de travail. Les reliquats valorisables sont calculés avec la prise en compte de l'ammonium (NH4) à :


- 100% du 1er horizon (De 0 à 30 cm de profondeur)

- 33% du 2 ème horizon (De 30 à 60 cm de profondeur

- 0% du 3ème horizon. (De 60 à 90 cm de profondeur)


Attention : Les échantillons présentant une quantité de NH4 supérieure à 20kg N/ha sont à expertiser (conservation et transport inadéquats ?) et peuvent être à refaire le cas échéant.

Pourquoi faire un reliquat azoté sortie hiver ? related desktop image Pourquoi faire un reliquat azoté sortie hiver ? related tablet image Pourquoi faire un reliquat azoté sortie hiver ? related mobile image
multiple image marker active left arrow inactive left arrow active right arrow inactive right arrow