JE RECHERCHE UN

FERTILISANT

CONTENANT

NUTRIMENT

POUR

CULTURE

Recherche
  • Texture du sol
    Sol sablonneux, argilo-sablonneux, marécageux
  • Température minimum
    Germination à partir de 5°C
  • pH
    Tolérance des sols légèrement acides à légèrement alcalins ; pH optimal : 6,5-7,5
  • Pluie
    min. 600 l/m2 principalement par arrosage
  • Vernalisation
    14 à 28 jours
  • Densité de la culture
    Selon la date et la variété, 80 à 220 graines/m2
  • Profondeur de semis
    1.0-2.5cm
Carottes
Exigences pour la culture : Seuls les sols bien ressuyés et à texture fine sont adaptés, car les pierres et les matériaux organiques mal décomposés réduisent la qualité des carottes. Un apport en eau suffisant et très régulier est nécessaire, car un sol saturé d'eau réduit la teneur en sucre et augmente le risque de moisissure du sol. Les carottes sont arrosées régulièrement. Les carottes nécessitent une importante rotation de culture d’au moins 5 à 7 ans, sur un terrain où il ne doit y avoir eu aucune autre ombellifère (par exemple, céleri, fenouil ou panais). Du point de vue précédent cultural, les cultures les plus adaptées sont les choux, les oignons et les poireaux. En plus du rendement, la qualité qui est économiquement trés importante est négativement affectée par une rotation de culture trop rapprochée.
Facteurs clés
  • Veillez à une importante rotation de culture !
  • Un pH neutre est optimal
  • Grande différence dans les besoins en nutriments selon la date de la récolte, le rendement et l’utilisation prévue
  • Utilisez un engrais sans chlorure ou à faible teneur en chlorure
Informations générales
Informations générales
Besoins nutritionnels
Besoins nutritionnels
Fertilisation
Fertilisation
CAROTTE : DOUCE ET RICHE EN CAROTÈNE ET VITAMINES.
Un labourage profond du sillon et un travail du sol évitent les carottes fourchues. Le sol doit être de texture fine. L’importance de la culture en planche détrône de plus en plus la culture en plein. Les avantages de la culture en planche sont de meilleures conditions de récolte et une meilleure qualité, en particulier dans les sols lourds. Pendant les pluies, la surface du sol sèche plus vite, mais il faut veiller à ne pas aboutir à un manque d’eau. Les planches sont habituellement créées à une distance de 50 ou 75 cm. L’époque du semis est de mars à mi-juin, selon la région, la variété, l’utilisation prévue et le moment de la récolte. Une distinction est faite entre les utilisations de production des carottes : industrielles, marché de frais (souvent avec le chou) et conservation. Pour les marchandises destinées au marché du frais ou l’utilisation d’une récolteuse à extraction par le haut, il faut également veiller à l’état des feuilles. Le stockage est possible dans des chambres froides à atmosphère contrôlée. L’atmosphère dans l’entrepôt est également très importante, car une teneur élevée de l’air en CO2 ou en éthylène provoque une amertume des carottes.
Les besoins nutritionnels des carottes varient selon la cible de production
Les rendements élevés pouvant être atteints aujourd’hui avec des qualités spéciales sont atteints uniquement avec une fertilisation optimisée et adaptée, qui tient compte de l’exportation réelle des nutriments Comme pour de nombreuses autres cultures de légumes, il y a des exportations de nutriments très différenciées dues aux rendements, aux objectifs de production et à la durée de culture (3 à 5 mois). La gestion des résidus de récolte et de la partie végétative a un impact sur la fourniture en nutriments pour la culture suivante. Outre le rendement, l’apport en nutriments a une influence décisive sur la qualité et le goût des carottes. Par principe, les carottes ont une bonne capacité à absorber les nutriments, d'autant plus si la méthode de production est de type intensif et la durée de culture longue. Les carottes sont exigeantes en nutriments et nécessitent beaucoup de potasse. Outre le rendement, la potasse a également un effet positif sur la teneur en sucre, la durée de conservation et le goût. Comme pour toutes les cultures, la fertilisation doit également être basée sur les quantités d'exportation des carottes.
Quantités d'exportation des carottes.

Elément

Besoin

(unité/t de récolte)

Exportation

(unité/t de récolte)

Sensibilité à la carence

N

1.8

1.5

Très sensible

P2O5

0.9

0.8

Sensible

K2O

4.8

4.4

Très sensible

MgO

0.4

0.3

Sensible

TE

300 à 500 g/ha de bore (B)

Le tableau montre l’assimilation et l’extraction par tonne de carottes récoltées (sans les feuilles). Selon ce tableau, les carottes ont principalement besoin d’azote et de potasse. Exemple :une récolte de carottes de 90 t/ha extrait 162 kg N/ha. Si une certaine quantité en azote est absorbée par le sol (par exemple, 30 kg N/ha), 132 kg N/ha doivent être ajoutés au moyen d'engrais. 135 kg N/ha seront extraits du terrain par les rendements récoltés.
L’utilisation directe d’engrais organique sur les carottes n’est pas recommandée, car les matières organiques non décomposées peuvent entraîner des problèmes de qualité et le fumier frais ou le lisier ont tendance à attirer les mouches de la carotte.

Première application

Deuxième application

Première application

Fertilisation de base avec de l’azote, du phosphore, de la potasse avant le semis Une fertilisation azotée supérieure à 100 kg/ha doit être divisée en 2 applications. Une fertilisation de base a donc lieu avant le semis et une autre idéalement durant la quatrième à sixième semaine après le semis. En raison de la demande élevée en potasse, l’utilisation d’engrais NPK riche en potasse se révèle efficace. Comme les carottes sont sensibles au sel, il faut veiller à ce que ces formules NPK soient sans chlorure ou à faible teneur en chlorure. Le meilleur moment pour une fertilisation de fond est environ 2 semaines avant le semis. Selon le typde de NPK sélectionnés, le besoin en magnésium peut être également couvert. Le contenu en chlorophylle peut être positivement influencé par une quantité suffisante de magnésium. Un bon apport en magnésium est également nécessaire pour la santé des feuilles. La santé des feuilles est particulièrement importante pour le produit destiné au marché du frais, qui requiert également du magnésium pour obtenir une couleur vert intense. En utilisant une récolteuse à extraction par le haut, la perte de récolte peut être minimisée par des feuilles vigoureuses.

Deuxième application

Complément d’azote et de potasse La deuxième dose est appliquée en fonction de la valeur du reliquat azoté. La date de la deuxième dose d’azote ne doit pas être choisie trop tardivement, sinon la coloration des carottes est retardée, la durée de conservation est altérée et une masse de feuilles se développe inutilement. Pour une seule dose d’azote, la deuxième date est le meilleur choix. Comme le besoin en potasse des carottes est très élevé, du potassium doit également être apporté dans la deuxième dose. Le potassium est nécessaire pour la formation de la teneur en sucre et le goût, ainsi que pour le rendement et la conservation. Un bon apport en potassium réduit également le type de stress provoqué par un excès ou un manque d’eau. Bore sous forme d'engrais liquide Le bore agit positivement pour renforcer les carottes contre les maladies fongiques. Une faible alimentation en bore peut provoquer de petites crevasses des tissus, en particulier sur la tête de la carotte. Ces crevasses servent souvent de point d’entrée aux maladies fongiques. Le bore, en plus de son action nutritive directe, participe à la bonne santé du végétal.