JE RECHERCHE UN

FERTILISANT

CONTENANT

NUTRIMENT

POUR

CULTURE

Recherche
  • Texture du sol
    Sols tamisables légers à moyennement lourds
  • Température minimum
    Croissance dès 8°C
  • pH
    Tolérance des sols légèrement acides à légèrement alcalins ; pH optimal : 5,5à7,5
  • Pluie
    min. 160 l/m2
  • Vernalisation
    aération 3-4 semaines à 8-12°C
  • Densité de la culture
    Selon la date et la variété3-4 tubercules/m²
  • Profondeur de semis
    10-12 cm
Pomme de terre féculière
La pomme de terre (Solanum tuberosum) appartient à la famille des solanacées. Les pommes de terre sont exceptionnellement bien adaptées à notre climat tempéré. Les cultures ne tolèrent pas le gel et la demande en eau est relativement élevée, cela se reflète dans les quantités récoltées en fonction de la répartition des précipitations. Avec des pluies suffisantes (> 160 l/m²) et une bonne répartition sur les mois de mai à août, des rendements atteignant 50 t/ha peuvent être espérés.
Facteurs clés
  • Plants de pomme de terre sains et sol ameubli
  • Apport en potassium et phosphore suffisant en automne et en début d’année
  • Engrais azoté adapté avant le buttage
  • Respecter la sensibilité au chlorure : fertilisation à la potasse en automne ou engrais NPK à faible teneur en chlorure au printemps
Informations générales
Informations générales
Besoin nutrionnel
Besoin nutrionnel
Fertilisation
Fertilisation
UNE ALIMENTATION EN EAU STABLE EST CRUCIALE POUR LES POMMES DE TERRE
Il n'y a pas d'exigence particulière concernant le type de sol. Elles poussent à la fois sur les sols sablonneux et lourds. Donc, le meilleur endroit pour planter des pommes de terre est dans les sols meubles et riches en humus, ayant une capacité de rétention d’eau suffisante. Selon la variété et l’utilisation (pommes de terre féculières, de consommation et de semence), cette culture est très adaptable. Comme elles sont plantées tôt dans l’année et le sol doit être le plus sec possible, le moment idéal pour planter les pommes de terre est entre la fin mars et la mi-avril. Le lit de semence doit être finement friable et sec jusqu’à une profondeur de 10 à 15 cm. La densité idéale des plants avec une largeur entre les rangs de 75 cm et une distance d’écartement sur le rang de 40 à 44 cm est de 30 000 à 33 000 plants/ha.
Apport optimal en nutriments pour la pomme de terre féculière
La fertilisation azotée est principalement responsable du rendement et a également une forte influence sur la qualité des pommes de terre. Un apport en azote élevé favorise particulièrement la croissance des tubercules. La quantité d’engrais azoté utilisée doit donc être destinée au rendement en fécule. La première dose d’azote doit être appliquée avant le buttage, ce qui permet une bonne incorporation au sol. Les pommes de terre ont besoin d’azote très tôt pour former leur feuillage. Environ 90 % de l’azote absorbé est nécessaire avant la floraison. Un apport en azote tardif ou à l’efficacité trop tardive entraîne rapidement une réduction de la teneur en fécule. After nitrogen, potassium is the nutrient with the highest effect on the yield. La teneur en fécule des tubercules est directement influencée par la fertilisation au potassium. Outre la quantité de nutriments, la forme de l’engrais joue un rôle important. Les pommes de terre sont des plantes sensibles au chlorure. Le chlorure empêche l'amidon présent dans les feuilles de migrer dans les tubercules. Le mélange de sulfate de potasse et de chlorure de potasse se trouvant dans les engrais NPK est idéal pour cela. Des engrais au potassium contenant du chlorure utilisés au printemps réduisent la teneur en amidon même quand ils sont appliqués en petite quantité. Le phosphore dans les pommes de terre est un élément essentiel à la fois pour la formation des tubercules et leur croissance secondaire. En tant que source d’énergie, le phosphore favorise la formation de l'amidon et son transfert dans les tubercules. Après la floraison, les pommes de terre nécessitent beaucoup de magnésium. Les engrais foliaires (produits L.A.T SUPREMO) peuvent compenser le manque de magnésium quand des actions sont mises en place pour protéger les plants. La quantité de nutriments appliquée dépend de la quantité devant être extraite
Quantités d’exportation des pommes de terre

Elément

Besoin

(unité/t de récolte)

Exportation

(unité/t de récolte)

Sensibilité à la carence

N

4.4

2.8

Très sensible

P2O5

1.1

0.9

Très sensible

K2O

5.9

3.9

Très sensible

MgO

0.5

0.3

Très sensible

SO3

0.7

0.4

Sensible

TE

Jusqu’à 500 g/ha de manganèse (Mn) si nécessaire 

Le tableau montre l’assimilation et l’extraction par tonne de pommes de terre récoltée Une récolte de pommes de terre de 50 t/ha extrait 220 kg N/ha. Si une certaine quantité de reliquat azoté est fournie par le sol (p. ex. 50 kg N/ha) et que l’apport en azote d’une culture intermédiaire de légumineuses (p. ex. 30 kg N/ha) est ajouté, 140 kg N/ha d’engrais doivent être apportés. 140 kg N/ha seront exportés par la récolte.

Comme toutes les plantes racinaires, la pomme de terre réagit très vivement à la fertilisation au phosphore et à la potasse. En règle générale, la fertilisation de fond se fait avant la plantation de terre. Une application avant le buttage favorise également un mélange homogène avec le sol et l’absorption rapide par la racine.


Paramètres de rendement de la pomme de terre féculière :

Teneur en amidon des pommes de terre

Première application

Deuxième application

Première application

Fertilisation de base avant de planter. Une grande partie de l’engrais est pulvérisé avant de planter les pommes de terre. L’engrais NPK est le meilleur, étant donné qu’il contient la totalité du phosphore et du potassium et la plus grande partie de l’azote (ne pas utiliser de forme de potassium contenant du chlorure). L’azote peut être enrichi en ammonium, sous forme d’azote-soufre et ajouté sous forme d’urée, 100 à 120 kg/ha d’azote est une quantité adéquate.

Deuxième application

La pomme de terre féculière a besoin d’un apport en azote suffisant. Deux à quatre semaines après la plantation ou au plus tard au stade 4 à 8 feuilles, une deuxième fertilisation à l’azote pur est appliquée aux pommes de terre féculières, car le besoin de croissance des feuilles est nettement supérieur à celui des pommes de terre de consommation. Adaptée à la première application, 50 à 70 kg N/ha doivent être apportés lors de la deuxième fertilisation et doivent être à action rapide (azote sous forme de nitrate, NAC 27 N). Toute efficacité tardive réduit la teneur en amidon !